La solution conçue par ENGIE Cofely permet de disposer d’un mix (bouquet) énergétique composé à 92% d’énergie renouvelable.

 

Outre le bois-énergie, ENGIE Cofely mettra en place un système d’hydro-accumulation, c’est-à-dire de stockage de l’énergie produite (stockage sous forme d’eau chaude) lorsque les besoins du réseau seront inférieurs à la puissance fournie par les chaudières bois. Cet équipement permet d’optimiser au maximum la récupération d’énergie et garantit ainsi au réseau urbain un bouquet énergétique fort en énergies renouvelables.

 

  • Stockage d’énergie sous forme d’hydro-accumulation

 

Cylergie, le département R&D de ENGIE Cofely, a travaillé à l’adaptation d’un système d’hydro-accumulation spécifique pour l’installation de Maromme.

 

La technique de l’hydroaccumulation consiste à placer en parallèle des chaudières biomasses une réserve d’eau (3 ballons de 100m3 chacune) dont la fonction principale est de stocker tout ou partie de l’énergie produite par la partie biomasse quand la puissance demandée par le réseau est inférieure à celle produite par ces chaudières et de la déstocker dans le cas inverse.

 

Stockage

Le surplus de l’énergie produite par la partie biomasse sera stocké afin d’assurer un équilibre consommation/production.

 

Déstockage

Lorsque la puissance demandée par le réseau dépasse la puissance produite par la partie biomasse, l’énergie accumulée va être déstockée.

 

La chaudière biomasse de puissance utile 2500kW est prioritaire, le système de stockage permettra donc de retarder voir même d’empêcher l’enclenchement des autre générateurs.

 

Une prédiction à court et moyen terme de consommation de chauffage permet de gérer le temps  de stockage/déstockage.